enlever capot arrière Inspiron 22 3000 impossible (pour accéder à la mémoire vive / RAM)

Ordinateurs de bureau - Matériel

Ordinateurs de bureau - Matériel
Rejoignez les conversations sur les ordinateurs de bureau et stations de travail fixes DELL.

enlever capot arrière Inspiron 22 3000 impossible (pour accéder à la mémoire vive / RAM)

Cette question n'a pas de réponse

Bonjour !

Je viens de recevoir et d'installer avec succès mon nouvel Inspiron 22 3000.

En revanche, j'ai un problème curieux : je n'arrive absolument pas à enlever le capot arrière afin de mettre une barrette de RAM supplémentaire.

J'arrive à enlever le socle et le cache et les quatre vis.

Par contre, même avec le manuel d'utilisation, je n'y arrive pas : appuyer avec le pouce et retirer le capot avec le doigt, infaisable ! Cela bouge un tout petit peu, mais je reste bloqué. Pourtant, cela a l'air tout simple !?

SVP, aidez-moi, je ne sais plus quoi faire.

Bonne soirée et merci beaucoup pour vos conseils.

Bien à vous,

H. 

Toutes les réponses
  • Bonjour Hamiko,


    La procédure est celle décrite dans le manuel, je vous invite à la refaire une nouvelle fois et normalement vous serez en mesure de retirer le back cover.


    Si vous rajoutez ou changer une pièce, la garantie matérielle sera assurée pour tous les autres composants de votre PC -sauf si ce changement s’avère être la cause ou la conséquence d’un quelconque dysfonctionnement au niveau de votre PC.
    Si la nouvelle pièce n’est pas neuve et n'a pas été acheté de chez Dell, elle ne sera pas garantie.


    Pour information, lors d’une réparation, l’ancienne pièce doit être remise sur la machine au cas où il y ait nécessité d'envoyer l'ordinateur en atelier ou dans le cadre du diagnostic.
    Par conséquent, si vous voulez changer une pièce, je vous conseille plutôt de la commander chez Dell directement (si disponible), pour qu’elle soit également garantie.
    Malheureusement ce n'est pas possible d'acheter juste le boitier Alienware.
    J’espère avoir répondu à votre question.


    Cordialement,

    Abdel